L’art de la construction

A Sydney, les immeubles poussent et disparaissent dans un ballet de grues de toutes tailles.

Les échafaudages grisâtres pullulent et le bruit des chantiers est somme toute difficilement contournable. Au milieu de ce chaos sensoriel, soudain, mon regard est attiré par une immense fresque qui s’étire sur toute la devanture d’un immeuble en construction : une alignée de têtes d’oiseaux typiquement australiens surplombe la foule pressée.

Je jurerais entendre le kookaburra rire avec fracas, le pélican tendre son bec dans un bruissement d’aile, le cacatoès caqueter sans ménagement, et le perroquet multicolore s’agiter en colonie.

Birds of Australia
Birds of Australia, by Egg Picnic, Sydney

Depuis quelques mois, la grisaille des murs s’est teintée de couleurs. Pour embellir ses rues, la ville de Sydney oblige désormais les promoteurs immobilier à habiller leurs échafaudages et leur met à disposition une base de données d’images d’archives de la ville et d’œuvres d’art. Une fois choisi, le design est imprimé sur de grande bâches et dévoilé aux passants.

La ribambelle d’oiseaux qui m’a interpellée est l’une des dix œuvres concoctées par des artistes, illustrateurs et photographes australiens que la ville a sélectionnés parmi 520 projets.

En voici quelques-uns:

Birds of Australia, by Egg Picnic, Sydney
« 1 de 9 »

“Ce programme fait de ces panneaux temporaires des œuvres d’art à part entière”, souligne la maire Clover Moore. Sans compter la plus-value créative qui change l’atmosphère de la ville. Pendant les nombreux travaux qui défigurent les espace publics, “nous voulons nous assurer que ceux-ci soient aussi attrayants et accueillants que possible pour les 1,2 million de personnes qui vivent dans la cité de Sydney, y travaillent ou la visitent tous les jours”.

Interpeller

Dans le cas de Birds of Australia. Artwork by Egg Picnic. il ne s’agit pas seulement d’apporter de la couleur sur les murs en construction de la ville. Il s’agit aussi d’attirer l’attention des passants sur la vulnérabilité de la faune australienne. De l’art qui interpelle donc. Mais surtout de l’art qui rappelle, dans un environnement prompt à l’oublier, cette faune si particulière, m’ont expliqué récemment les artistes Camila De Gregorio et Christopher Macaluso (aka Egg Picnic) alors qu’ils exposaient leurs créations au marché Finders Keepers à Barangaroo.

“Saviez-vous que les oiseaux australiens sont plus importants pour la pollinisation et la dispersion des plantes que partout ailleurs sur la planète? Nous avons également l’un des taux d’extinction les plus élevés au monde et, au cours des dernières années, nous avons assisté à un déclin spectaculaire des populations d’oiseaux”, soulignent les deux graphistes dans divers entretiens, une idée qui figure désormais aussi en bonne place sur les sites en construction.

[wp-svg-icons icon= »binoculars » wrap= »i »]  [wp-svg-icons icon= »office » wrap= »i »]  [wp-svg-icons icon= »binoculars » wrap= »i »]

Un brin de magie, un zeste de couleur. Plus qu’un acte artistique, cette initiative me paraît être un acte civique qui offre aux passants un plaisir visuel le temps d’un instant fugace et fragile dans une mégapole bruyante. Et parce que soudain le temps s’arrête, on décolle le nez ou l’oreille de nos téléphones et on suspend nos conversations, histoire de voir un peu mieux, de comprendre, ou juste de rêvasser…

D’autres articles liés à la ville de Sydney: Le train était à l’heure… la mort aussi, Stairway to Wynyard’s heaven, Défilé de mémoires.

Sources: Oculaires, le site internet de la ville de Sydney ici et ici. Ma discussion avec l’une des artistes. Un entretien complet avec Camila De Gregorio sur ce site-. D’un point de vue pratique, voici la liste des lieux où trouver ces œuvres et quelques explications de leurs créateurs.

Images: Photos prises dans le centre-ville de Sydney.

4 J'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.